Antananarivo

Antananarivo, au cœur de Madagascar

L’épine dorsale de Madagascar, le cœur du pays, la respiration d’une île-continent. Voici  Antananarivo, ou plus communément : Tana. Centre géographique, historique, politique et non moins culturel, la capitale de l’île rouge s’impose comme un incontournable lors d’un voyage à Madagascar.

Antananarivo, composée de sa Ville Haute et de sa Ville Basse, s’étend sur dix-huit collines. Douces montagnes russes pour un grand huit aux sensations atypiques : découverte des vieilles bicoques, des toits de tuiles, d’une population pauvre mais riche d’une histoire, d’un métissage entre Afrique et Asie (qui forme les groupes ethniques Merina et Betsileo), de sites qualifiés de trésors historiques tel le palais de la Reine.

Les confidences d’une culture

La découverte de ce palais, esquinté par un incendie criminel en 1995, nous entraine dans l’un des sites les plus sacrés du pays des Merinas où l’animisme fait foi. Mais les révélations culturelles malgaches se situent également dans les rues de Tana, à travers ses marchés. Le plus important et le plus typique ? Le marché d’Andravoahangy, au nord-est du centre-ville. Une centaine de vendeurs, autour d’un pavillon de béton, proposent vêtements, chaussures, viandes, légumes et artisanat régional (vanneries ou broderies pour exemples). Et pour se sustenter, une multitude de petits « hotely », restaurants locaux, situés au cœur du marché. À déguster : le romazava (ragoût de zébu aux brèdes) ou encore le ravitoto (ragoût de porc avec des feuilles de manioc) et bien entendu l’aliment de base : le riz.

La visite d’Antananarivo serait incomplète sans un passage par la colline royale d’Ambohimanga. Surnommée « La colline bleue », l’Unesco l’a classée à son patrimoine mondial. Avec son ensemble de lieux sacrés, sa cité et son site funéraire royaux, elle porte un intense sentiment d’identité nationale et une atmosphère de spiritualité.

La nationale 7, route mythique

Après ces fécondes découvertes à Tana, le reste du pays nous ouvre les bras avec la nationale 7. Cette route mythique, 941 kilomètres de Mada de Tana à Tuléar, nous fait voyager à travers une somptueuse diversité de paysages : rizières, maisons en briques rouges des hauts plateaux, canyons et massifs rocheux à travers le parc de l’Isalo… Antananarivo et la nationale 7, pour une respiration calée sur le rythme cardiaque de Madagascar.

Découvrez la nationale 7 en autotour au départ d’Antananarivo

Accès

Avant de vous expliquer comment voyager à Madagascar, il semble utile de préciser qu’Antananarivo possède un aéroport international. Situé à environ 20 km  au nord-ouest de la ville, l’aéroport international d’Antananarivo-Ivato permet de relier l’île rouge au reste du monde et Antanarivo aux autres villes de Madagascar. Le réseau routier étant encore en plein développement, les liaisons aériennes intérieures peuvent représenter une bonne alternative pour se déplacer à Madagascar. Une quarantaine d’aéroports relient les principales villes à Antananarivo.

Pour découvrir Antananarivo en profondeur, découvrez notre circuit à Madagascar Tana hors des sentiers battus

Pour organiser votre voyage à Antananarivo dès maintenant, contactez-nous ! Contact
Un peu d’inspiration pour préparer votre voyage sur mesure à Madagascar ! Voyage à Madagascar

Guide voyage Madagascar – Antananarivo : Mantasoa | Itasy | Ampefy