Où aller à Madagascar ?

Pour mieux découvrir Madagascar, rien de tel que de parcourir notre guide de voyage pour explorer les différentes régions emblématiques ainsi que les villes de ce vaste pays !
©canonmark2
nosy-komba-ile-madagascar

#1 Antananarivo & sa région

Capitale de Madagascar et perchée sur 12 collines sacrées, Antananarivo est le cœur palpitantde la Grande Île. Ville bouillonnante avec son métissage, ses embouteillages, ses marchés… Tana, pour les intimes, vaut le détour tant pour son histoire que pour sa physionomie atypique.

Lors de votre séjour, vous ne manquerez pas de vous rendre à Analakely, un des quartiers les plus célèbres d’Antananarivo. Son marché est unique au monde et vous plongerez avec plaisir dans les étals colorés.

En vous rendant au sommet de la ville, vous profiterez d’un point de vue exceptionnel sur le lac Anosy et la région Analamanga.

Vous pouvez aussi explorer les alentours dans la journée pour profiter de la faune et de la flore de Madagascar. Dans cette contrée faite de hauts plateaux, de plaines d’alluvions et de complexes volcaniques, allez à la découverte du circuit historique de Mantasoa, soyez charmé par l’impressionnant lac d’Itasy ou encore par l’essence confidentielle d’Ampefy et les toutes proches Chutes de la Lily.

Pour ceux et celles souhaitant se plonger dans le monde palpitant de la culture et des coutumes malgaches, Tana est un incontournable !

Vue sur la ville d'Antananarivo, Madagascar

©mbrand85

#2 L’Est de Madagascar

Que parfois la pluie peut-être une bénédiction ! Cela est sans nul doute le cas pour la région Est de Madagascar. Car c’est grâce à une pluviométrie particulièrement importante que cette partie du territoire malgache jouit d’une végétation des plus luxuriantes.
Partir à la découverte de l’Est de Madagascar, c’est apprécier une constellation de paysages luxuriants. C’est parfois aussi se laisser entraîner dans les labyrinthes de forêts où règnent sans partagent plusieurs espèces animales et végétales endémiques. Vous y découvrirez une flore et une faune prodigieusement riches, notamment lors d’une excursion au cœur de la dense forêt de Masoala.

La côte vous invite également au voyage, avec ses plages désertes et ses lagons enchanteurs. Un canal aussi, celui des Pangalanes. Navigable sur plus de 430 kilomètres, il vous permettra d’aller à la rencontre des villages et de leurs habitants. Mais c’est également l’occasion de découvrir les villes côtières. Vient tout de suite à l’esprit la grande ville portuaire de Toamasina (Tamatave). Véritable poumon économique de la région, Tamatave est aussi connue pour sa douceur de vivre, la sérénité de son quotidien. Mais Tamatave est aussi le nom d’une vaste province qui comprend des destinations prisées des visiteurs, comme l’île de Sainte-Marie, célèbre pour son cimetière des pirates et ses belles plages de sable blanc. La station balnéaire de Foulpointe offre également des activités intéressantes comme le golf, la plongée ou la randonnée. Bien sûr, là où la nature est encore préservée, les espèces endémiques telles que les lémuriens croiseront vos chemins.

Un peu plus en retrait, dans les terres, Anosibe An’ala, Moramanga ou encore Ambatondrazaka figurent parmi des destinations charmantes. À Ambatondrazaka, n’hésitez pas à faire une randonnée le long de la route par laquelle cheminaient autrefois des produits de contrebande : c’est la fameuse route des contrebandiers. La piste relie le village d’Anjahambe et le lac Alaotra, le plus grand du pays. Le paysage y est spectaculaire, avec notamment des montagnes et des forêts tropicales tout autour.

ile-sainte-marie

©mirecca

#3 Le Grand Sud

Lorsque les rizières font place à de grandes étendues d’herbes hautes séchées au soleil, et que la terre rouge se mue en blocs de pierre, plus de doute, vous êtes dans le sud de Madagascar. Canyons, rivières, grottes, piscines naturelles… vous êtes dans le « Colorado malgache », comme se plaisent à le dire les locaux, à Ranohira. Explorez cette région de l’île avec un circuit dans le sud de Madagascar adapté à vos envies !

Pour découvrir le sud de l’Île rouge, empruntez la fameuse RN7. Après Fianarantsoa, les hauts plateaux laissent peu à peu place à de grands espace de savane ! Sur la route, vous rencontrerez le parc national de l’Isalo. Lieu propice à la randonnée, il possède piscine naturelle, le Canyon des Makis, les cascades naturelles, les lémuriens sifakas, les oiseaux de différentes espèces… sont autant de richesses que recèle cette réserve. De là, la nationale 7 vous mène vers Tuléar, une ville d’une grande diversité culturelle. Célèbre ville du sud, vous ne manquerez pas de visiter dans cette région, avec ses nuits étoilées parmi les plus belles au monde. Tout comme Fort-Dauphin, destination incontournable et particulièrement prisée des voyageurs à Madagascar. Il faut dire qu’elle propose un condensé de l’univers et du climat de l’île rouge. Le Grand sud, c’est également d’impressionnants troupeaux de zébus, la piste des tombeaux et des villages de pêcheurs vezo tel Anakao, invitant à l’excursion, à la plongée et au surf. N’hésitez plus pour faire un circuit dans le sud de Madagascar !

Panorama sur la Nationale 7, Madagascar

©SimoneGilioli

#4 Le Nord-Ouest

Le Canal de Mozambique, Nosy-Be, Diago-Suarez, Maintirano… Ces noms vous sont probablement familiers. Tous contribuent à la singularité du nord ouest de Madagascar qui tire avant tout sa fierté des cités, de la biodiversité, sans oublier l’hospitalité de sa population.

Le Nord Ouest de Madagascar présente une agréable variété de paysages. Entre mer, rivières et montagnes, c’est l’occasion de balades à vélo, en pirogue ou tout simplement à pied. Vous aurez l’embarras du choix pour découvrir les plantations locales : cacao, vanille, épices et plantes à parfum. Mais aussi pour découvrir les us et coutumes d’une ethnie. Pas moins de trois composent la population de cette grande partie de terre malgache : Sakalava, Antakarana et Tsimihety. Chacune de ces ethnies a su garder ses rites ancestraux même si le peuple Antakarana garde une influence notable des traditions des marchands arabes.

Si nord ouest de Madagascar est prisée, c’est également pour sa douceur de vivre. Au bord du Canal de Mozambique, de nombreuses villes s’y sont développées : Maintirano, Besalampy, Analalava, Ambanja. Et qui dit villes côtières dit plages de sable blanc, propices à la randonnée ou à la plongée, sans compter le spectacle magnifique du reflet envoûtant du coucher de soleil dans l’eau. À Majunga, la plage du Grand Pavois et celle du Circuit rouge sont parmi les plus prisées des visiteurs. Le nord-ouest de Madagascar c’est aussi Diego Suarez et son immense baie ainsi que la magnifique île de Nosy Be.

Si Diego-Suarez et Nosy-Be sont les porte-flambeaux de la province d’Antsiranana, le charme d’Ambilobe ne rend pas les visiteurs indifférents. Ces derniers sont notamment curieux de découvrir les Tsingy du Massif d’Ankarana. Comme les Tsingy de Bemaraha au passage, les paysages d’Ankarana sont les résultats des millions d’années d’érosion par la mer.

Vue sur la plage de Nosy Be, Madagascar

©Valeriy Tretyakov

#5 Les Hautes Terres

Vous souhaitez visiter les Hauts Plateaux de Madagascar ? Ambalavao avec ses élégantes maisons à varangue et garnies de balustrades, Ambositra renommée pour son artisanat malgache – l’art zafimaniry -, Antsirabe et ses innombrables sources thermales, Fianarantsoa et sa renommée culturelle…et bien sûr la capitale, Antananarivo !

Les Hauts Plateaux de Madagascar s’étendent, du nord au sud, sur plus de 1.000 km de la partie centrale de l’île. Cette région abrite de nombreuses villes qui rivalisent d’attraits. Les paysages également : les hauts plateaux présentent des collines déboisées, serties de rizières en terrasse. Un sol particulièrement fertile permet de faire pousser nombre de légumes et de produire un vin goûteux à flanc de coteaux. Les villages Zafimaniry avec leurs cases en bois sculpté ne sont pas en reste. Ils invitent à la balade et à la contemplation. Même l’UNESCO les a à l’œil pour un classement au patrimoine mondial.

Mais aussi, Antananarivo perchée sur 7 collines sacrées et offrant des vues panoramiques sur la cité. Depuis la cour de la cathédrale d’Andohalo ou bien le quartier de Mahazoarivo, le panorama est époustouflant. À 62.6 km au nord-est de Fianarantsoa est située Ranomafana, qui veut dire eaux thermales. Ces eaux thermales sont justement des bains à remous naturels dont les visiteurs locaux comme étrangers profitent pour se ressourcer. La ville est aussi connue pour le parc national du même nom. C’est l’une des aires protégées les plus spectaculaires du pays, avec notamment une forêt dense à feuilles persistantes, idéales pour repérer les lémuriens et de nombreux autres animaux endémiques.

Les Merina et le Betsileo, respectivement habitants historiques d’Antananarivo et de Fianarantsoa, y sont majoritaires. Certaines populations, notamment celles d’Ambatolampy, Behenjy ou Antsirabe ont des cultures assez proches de celles de Merina. D’autres partagent plutôt des points communs avec les Betsileo, comme les habitants d’Ambositra, Fandriana ou Ranomafana. Mais le meilleur moyen de découvrir ce foisonnement culturel, c’est d’aller au contact de ces populations tellement accueillantes.

village-maisons-colorées

©Willy

Nos voyages associés


Découvrez nos exemples d’itinéraires qui vous permettront de partir à la découverte de Madagascar…

Un voyage sur-mesure à Madagascar ?
Personnaliser votre voyage
lemuriens panoramique